Se faire interdire de jeux d’argent en France, c’est possible ?

Les jeux d’argent, c’est comme la drogue ou l’alcool. L’addiction à ce type de loisir peut avoir des conséquences insurmontables : dépression, isolement, divorce, perte d’emploi, au pire surendettement… Depuis la libéralisation des jeux d’argent et des paris en ligne en France, beaucoup de personnes s’y sont initiées alors que d’autres adaptes cherchent vainement des solutions pour s’en sortir. Dorénavant, la loi autorise l’auto-interdiction et/ou l’auto-exclusion des lieux et sites de jeux, soit pour réduire la pratique de jeux d’argent en limitant ses possibilités de jouer, soit pour l’arrêter définitivement. Focus sur les points essentiels.

L’auto-interdiction : une mesure dédiée aux cercles et sites de jeux

addict-casinoLe gouvernement a pris des mesures administratives pour protéger les joueurs contre l’addiction aux jeux d’argent : l’interdiction volontaire de jeux ou auto-interdiction en fait partie. Cette restriction prend cours après la demande personnelle du joueur auprès des services compétents. Elle est valable pour une durée de trois ans non réductible dans tous les cercles et sites de jeux, ainsi que les casinos sur tout le territoire français. Passé ce délai, le joueur reste encore interdit à moins qu’il effectue certaines démarches pour lever l’interdiction. Il est le seul autorisé à faire cette demande pour lui-même. Cette dernière sera immédiatement transmise à la préfecture de police du lieu d’habitation du demandeur. Il sera ensuite convoqué pour la signature des documents nécessaires.

L’auto-exclusion : s’exclure uniquement sur les sites de jeux d’argent

casino en ligneMoins radicale que l’interdiction volontaire, l’auto-exclusion est une démarche qui s’applique uniquement aux plateformes de jeux d’argent à l’image des paris sportifs et des casinos en ligne comme casinoonlinefrancais.fr. Pour ce faire, il incombe au joueur de faire toutes les démarches nécessaires pour s’auto-exclure auprès des opérateurs en ligne. Ceux-ci sont donc tenus de fermer le compte de l’utilisateur de façon temporaire (allant de quelques jours à plusieurs mois), ou définitive (sans possibilité d’ouvrir un nouveau compte pendant 3 ans). Par ailleurs, les sites légaux et encadrés par l’autorité de régulation des jeux en ligne ou ARJEL ont l’obligation d’appliquer des mesures d’auto-exclusion pour protéger les joueurs.

Laisser une réponse